Arles 2010 : du lourd, du piquant et du beau

Publié le par Emeline

Bilan de ma journée aux Rencontres photographie d'Arles : 1 bleu, 3 ampoules, 8 heures de visite, 17 expositions parcourues, 34 artistes découverts, plus d'un millier de photographies vues, des centaines de milliers de pellicules  imprimées pour ce résultat, et, une semaine plus tard, une image qui me revient instantanément à l'esprit : cette photo de David Wojnarowicz. 

Pourquoi cette photo-là? Sans doute (et en vrac) à cause de New-York, de Rimbaud, de la mélancolie qui s'en dégage, de la sublime chanson d'Anthony & the Johnson diffusée dans cette salle d'exposition, de la vie tourmentée et trop courte de ce photographe provocateur, auto-destructeur, tellement talentueux, de ma fatigue après cette chaude journée d'été...

Du lourd, du piquant et du beau.

D-Wojnarowitcz.jpg

  Série photographique Arthur Rimbaud à New York, David Wojnarowicz.

 

Texte : Emeline Collin.

Photo : David Wojnarowicz.

Publié dans Expositions

Commenter cet article