Julien, dandy parisien

Publié le par Emeline Collin

Sélection 3

La tête à Paris mais les pieds à Limoges, Julien vit rive droite mais ne jure que par la rive gauche, vient de terminer des études scientifiques mais connaît les classiques de la littérature française sur le bout des doigts... Jamais à l'abri d'une contradiction, il nous livre ses coups de coeur, à Paris et ailleurs.

 

Sélection 2

"J'ai fait mon stage de fin d'études à l'Institut Curie, dans un labo de chimie. Les lieux sont impressionnants car ils vous plongent immédiatement dans une ambiance très "XIXème", avec leurs immenses bibliothèques en bois, remplies de vieux livres, et leur plancher qui grince. On pense alors à tous les scientifiques de renom qui ont arpenté ces couloirs... Une bonne idée de visite lors des prochaines journées du patrimoine."

Institut Curie, 1 rue Pierre et Marie Curie, Paris, 5ème. RER B Luxembourg.

 

Sélection 1

"Aux beaux jours, le parc du Musée Galliera est l'endroit idéal pour (re)découvrir ses classiques, assis au soleil, sur un banc. J'y ai relu l'été dernier Le Côté de Guermantes, de Marcel Proust. Je l'avais découvert un peu contraint et forcé au lycée. Avec quelques années de plus, j'ai adoré me replonger dans l'histoire de Marcel et Albatine. Si les premières pages sont ardues, croyez-moi, ça vaut la peine de s'accrocher. "

Parc du Musée Galliéra, 10 avenue Pierre 1er de Serbie, Paris 16ème. Métro Trocadéro. 

 

120-rue-de-la-pompe.jpg 

"Depuis mon retour de New-York où j'ai vécu six mois en 2009, j'ai la manie de tester tous les restaurants de burgers de Paris. Le 120, rue de la Pompe, s'en sort plutôt bien, tout comme le Schwartz's, situé à deux pas du Trocadéro, tout près de chez moi. Mais bon, rien ne vaudra jamais un burger de chez Jackson, dégusté en direct de la "grosse pomme" !

Le 120, 120 rue de la Pompe, Paris 16ème. Métro Rue de la Pompe.

Schwartz's, 7 avenue d'Eyleau, Paris 16ème. Métro Trocadéro.

 

Camille musée chasse nature

"J'ai enfin visité le musée de la Chasse et de la Nature, situé dans le marais, et je n'ai pas été déçu. On y trouve un nombre incroyable d'animaux naturalisés, issus des quatre coins du monde, dont un ours polaire au look "Coca-Cola" particulièrement impressionnant ! La muséographie est très créative : les animaux semblent avoir pris possession de cet hôtel parisien construit par François Mansart pour Jean-François de Guénégaud des Brosses, secrétaire du Roi, maître des Comptes et conseiller d'Etat, au milieu du XVIIème siècle. Jusqu'au 8 janvier, on peut y découvrir les étranges créatures de  Françoise Pétrovitch, invitée à "subvertir les collections permanentes du musée", dixit le dossier de presse de l'exposition. Déconcertant !

Musée de la Chasse et de la Nature, 62, rue des Archives, Paris 3ème. 01 53 01 92 40.  

 

Texte et photos : Emeline Collin (excepté la photo du restaurant Le 120).

Publié dans Portraits

Commenter cet article