L'envers des coulisses

Publié le par Emeline

Il est de bon ton, lors d'une cérémonie dédiée au septième art, de remercier "toute l'équipe technique sans qui ce film n'existerait pas". Il existe un César du meilleur décor, de la meilleure lumière ou du meilleur montage, mais rien pour une autre "profession de l'ombre", pratiquée depuis l'"âge de glace" du cinéma : la photographie de plateau.

L'exposition "Tournages Paris-Berlin-Hollywood, 1910-1939", qui vient de se terminer à la Cinémathèque de Paris (je me réveille un peu tard désolée mais le catalogue de l'expo est vraiment super!), rendait hommage à ce cousin méconnu de "la grande famille du cinéma".

Tantôt informatives, tantôt artistiques, tantôt les deux, ces images ont une valeur mais aussi un charme indéniables. Qu'elles révèlent les "trucs" techniques d'un tournage, l'esprit d'équipe parfois présent sur un film ou la relation unissant un réalisateur à son actrice, ces photographies sont un formidable témoignage de l'atmosphère joyeuse, créative ou surréaliste qui règnait sur les plateaux à l'époque du cinéma muet puis des premiers "parlants".

Davantage (re)connus aujourd'hui, certains photographes de plateau sont même devenus de grands noms. Brigitte Lacombe, pour n'en citer qu'une, squatte les plateaux de Martin Scorsese, Mike Nichols, Sam Mendes ou Spike Jonze depuis des décénnies, offrant aux cinéphiles des instants off  d'exception, bien loin de certains making-of bâclés des bonus de DVD .

 

Cinéma

Le tournage de La Petite Annie de William Beaudine.

Fritz-Lang.jpg

Le tournage de Métropolis de Fritz Lang.

Marlene.jpg

Le tournage de Désir de Frank Borzage.

Shutter-Island.jpg

Le tournage de Shutter Island de Martin Scorsese par Brigitte Lacombe.

 

Texte : Emeline Collin. 

Publié dans Expositions

Commenter cet article