Le Nouveau Brunswick - épisode 1 : la bouffe !

Publié le par Emeline Collin

Si les mots "Nouveau" et "Brunswick" ne vous évoquent pas grand chose, voire rien du tout, je vais tenter de vous présenter quelques-unes des spécificités de "l'autre province du Canada" (la probabilité qu'un Canadien anglophone lise ce texte étant proche de zéro, j'assume ce slogan néo brunswickois légèrement chauvin). Pour obtenir des infos officielles, rendez-vous sur le site http://www.tourismenouveaubrunswick.fr/.

Ce premier chapitre est consacré au sujet préféré de nombre d'entre nous, chers compatriotes : la bouffe! D'emblée, une mise en garde s'impose : une fois le pied posé au Nouveau Brunswick, oubliez tous vos principes diététiques sous peine de passer à côté de quelques spécialités locales certes (très) riches mais vraiment délicieuses.

Tout d'abord, sachez que si vous aimez le homard, c'est au New-B, et nulle part ailleurs, que vous devez aller. "Naked lobster" (homard servi "nature"), "lobster rolls" (morceaux de homard avec de la mayonnaise et de la salade, le tout dans un pain à hot dog), "à la cajun" (avec patates douces et noix de pécan), grâtiné... il existe même un Mc Homard, histoire d'achever les puristes. Autre spécificité ès homard qui fait la fierté de la région : on y trouve des spécimens bleus (un sur trois millions), une couleur dûe à la liaison croisée du pigment astaxanthine avec une protéine appelée crustacyanine (logique !). 

Quand l'overdose de homard est proche, c'est le moment de goûter aux autres spécialités locales comme le fricot de poulet (un bouillon de pommes de terre, oignons, carottes et poulet), la poutine râpée (une sorte de crêpe à la patate qui n'a rien à voir avec la poutine québécoise si chère à mon coeur) ou encore la chaudrée aux fruits de mer (une soupe à base de crème fraîche, moules, crabe et... homard. Désolée !).

Si un petit creux se fait sentir entre deux repas (situtation très improbable, croyez-moi), ne vous inquiétez pas, un café Tim Horton's se situe forcément à moins de de cinq kilomètres de l'endroit où vous vous trouvez. Cette version canadienne de Starbucks, ouverte 22 heures sur 24, a envahi le pays depuis sa création en 1964. Elle propose tout un tas de douceurs typiquement nord-américaines : donuts, muffins, cheese cakes, frappucinos and co.

Mon chapitre culinaire s'arrête ici, même s'il y aurait beaucoup d'autres mets locaux à vous présenter. Au menu du prochain épisode : le chiaque, un dialecte parlé à l'est du Nouveau Brunswick, mélange de français et d'anglais. En attendant, good appétit !

4-3624---2012-06-22-a-19-51-39.jpg

Le phare de l'île Miscou.

4 3871 - 2012-06-27 à 17-35-20

Pour accompagner du homard, rien de tels qu'un Coke bien frais et du ketchup !

4-3845---2012-06-27-a-16-05-37.jpg

Des cabanes de pêcheurs typiques (enfin, je crois...) du village de Saint Martins.

Homard---2012-06-22-a-16-27-25.jpg

Le fameux homard bleu (photo certifiée non retouchée).

Cabane-retro---2012-06-22-a-13-19-02.jpg

Une plage de Bathurst.

4-3701---Version-2---2012-06-24-a-15-05-51.jpg

Envol de sternes dans le parc national de Kouchibouguac.On y voit aussi des colonies de phoques !

Fenetre-retro---2012-06-22-a-19-53-18.jpg

Vue embuée depuis la fenêtre du phare de l'île Miscou.

4-3751---2012-06-25-a-16-24-10.jpg

Le phare  du Cap Enragé.

Texte et photos : Emeline Collin.

 

Commenter cet article

Francis 06/07/2012 16:22


Coucou Emeline,


J'aime bien ce que tu fais même si parfois certains sujets me semblent bien étranges.


Je t'en supplie change ton appareil qu'on puisse encore et toujours admirer tes clichés.


Bye