Mangez gras, salé, sucré

Publié le par Emeline

Hasard du calendrier, alors que la Fashion Week prêt-à-porter automne-hiver 2010-2011 aura lieu la semaine prochaine à Paris - et que la publicité et les médias n’en finissent pas de célébrer la maigreur - débute au Jeu de Paume une exposition consacrée à Lisette Model. Or cette artiste a photographié un nombre considérable de personnes rondes, très rondes voire carrément obèses.

Optant presque systématiquement pour un cadrage serré laissant les corps surdimensionnés de ses modèles remplir tout l’espace de la photo, Lisette Model ne choisit pas ses sujets en fonction de critères esthétiques « classiques» : gros ou pas, c’est leur personnalité qui semble orienter le regard de cette « croqueuse d’instants » qui dit « photographier avec ses tripes ». Parfois bienveillants lorsqu’elle photographie des commerçants « très » en chair dans les rues de Paris au début des années 1930, ses clichés dénoncent aussi la suffisance et le mépris de certains bourgeois particulièrement « ronds », paradant sur la Promenade des Anglais à Nice en 1936 et 1937.

Exilée aux Etats-Unis peu avant le début de la seconde guerre mondiale, Lisette Model poursuit sa quête des « gras de ce monde » dans les rues de New York. Sur une plage de Coney Island, elle réalise l’un des ses plus célèbres clichés : une femme quasi obèse, en maillot de bain noir, riant au bord de l’eau. La baigneuse joue à la starlette devant l’objectif avec un plaisir évident, totalement indifférente aux normes de beauté de l’époque ou aux jugements d'éventuels spectateurs.

Finalement, le regard, jamais complaisant, méprisant ou voyeuriste, que Lisette Model pose sur ces sujets peu conventionnels nous rappelle à quel point notre vision est formatée. L’équation « beau = maigre = seul digne d’être représenté » est une norme globalement acceptée en Occident au nom du bien-être physique mais sans doute aussi au profit d’une industrie de la beauté plus omniprésente et puissante que jamais.

LisetteModel5
Coney Island Bather, New York, circa 1939-41, Fundacion MAPFRE.
OK.jpg

LisetteModel18
Métropole Café, New York, circa 1946, Fundacion MAPFRE.

Texte : Emeline Collin.

Photos : Lisette Model.

 

Publié dans Expositions

Commenter cet article