Not Just A Kid

Publié le par Emeline Collin

Il y a quelques mois, j'ai lu et adoré Just Kids, l'autobiographie de Patti Smith. Page après page, on y découvre son amour indéfectible pour Robert Mapplethorpe, un artiste dont je connaissais seulement la célébre photo ci-dessous. A travers les mots, souvent tendres et toujours honnêtes, de la poétesse, se déroule une partie de la vie flamboyante de ce peintre / poète / photographe. Sa liberté totale, son jusqu'au boutisme et les sacrifices qu'il n'a jamais hésité à faire pour son Art fascinent et effraient tout à la fois.

Evidemment, lorsque j'ai su que la galerie Thaddaeus Ropac exposait une dizaine de clichés de Robert Mapplethorpe, sélectionnés par Sofia Coppola, commissaire d'un jour, j'ai couru découvrir cette mini exposition. Ce qui m'a frappée, c'est l'immense maîtrise qui se dégage de ces photos, tant du point de vue des compositions, presque mathématiques, que de la lumière, subtilement dosée. Comme si, à travers l'objectif de son appareil photo, Robert Mapllethorpe voyait plus clair que jamais et parvenait à vaincre ses démons.

Exposition "Robert Mapplethorpe", jusqu'au 7 janvier 2012. Galerie Thaddaeus Ropac, 7 rue Debelleyme, Paris, 3ème. Ouverture du mardi au samedi, de 10h à 19h. Entrée libre.

Patti and the cat

Texte : Emeline Collin.

Photo : Robert Mapplethorpe.

Publié dans Expositions

Commenter cet article