"Parcours de travail" - Karl Lagerfeld : 1ère partie

Publié le par Emeline

Les rédactrices de mode sont unanimes : cette rentrée sonne le grand retour des années cinquante, de la jupe aux genoux, des seins pointus et du rouge à lèvres couleur "Betty Draper", l'une des héroïnes de Mad Men. Sans oublier - sinon ce serait trop simple - une pincée de folk, période Woodstock, et un poil de yéyé sixties. LE grand retour des années cinquante, on vous dit!

Pas étonnant alors, lorsque l'on parcourt l'exposition de l'empereur mondial de la mode depuis près de quatre décennies, de découvrir un clin d'oeil à Fritz Lang, avec la série Métropolis, ici, un hommage à l'école de Düsseldorf avec Tadao Ando Vitra House là, ou encore une référence appuyée au style de Jawlenski, son peintre favori, avec Eva Evangeslista pour Vogue... A tel point que l'on se demande si Karl Lagerfeld ne serait pas davantage un interprète qu'un créateur, à la manière de nombreux designers qui recyclent des modes passées plus qu'ils n'en inventent.

Si c'est aussi le cas de beaucoup d'autres photographes contemporains, l'accumulation de références est ici particulièrement démonstrative, évidente voire gênante.

Mais il faut que j'avoue quelque chose : comme le titre de cet article l'indique, je n'ai pu découvrir que la première partie de cette exposition pour cause de fermeture de la MEP (je sais, ce n'est pas du tout "pro" mais il fallait que je publie quelque chose sur mon blog cette semaine... sorry!). Alors, je ne tirerai aucune conclusion hâtive et je vous donne rendez-vous pour le "Parcours de travail" - Karl Lagerfeld : 2ème partie dans quelques jours.

Exposition Karl Lagerfeld, "Parcours de travail" à la Maison Européenne de la Photographie, 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris. Ouvert du mercredi au dimanche, de 11 heures à 20 heures.

KL4.jpg

Série Métropolis par Karl Lagerfeld, 2010.

KL5

Tadao Ando, Vitra House par Karl Lagerfeld.

  KL3.jpg

Versailles vu par Karl Lagerfeld.


Texte : Emeline Collin.

Photos : Karl Lagerfeld.

Publié dans Expositions

Commenter cet article