Sacha, photographe d'"accidents"

Publié le par Emeline Collin

Il existe, selon moi, deux catégories de photographes : les amoureux de la technique, fantasmant à l'idée de la prochaine innovation, en quête de la photo "parfaite" où chaque ombre est maîtrisée, chaque fuyante redressée ; et les "chasseurs d'accidents", à l'affût de la "magie de l'instant", prêts à lui sacrifier une ombre par-ci, une fuyante par-là. Sacha appartient à la deuxième catégorie.

Si ces photos sont loin d'être techniquement mauvaises, la photographe dit chercher à créer avant tout "des photos prises comme ça"*, "sans effort"*.

Rapidement lassée par les séances de mode en studio où rien ou presque n'est laissé au hasard, elle préfère shooter en extérieur, "dans la lumière, (...) cette qualité néerlandaise"* qui la guide dans son travail. Car c'est là, dehors, que des "petits cadeaux pour encourager"* se produisent parfois, au moment où on ne les attendait plus. Un peu comme dans la vie, en somme...

*Extraits du documentaire Fragments d'un portrait de Sacha réalisé par Didier de Faÿs en 2011.

Exposition "Sacha, photographe de mode" jusqu'au 20 mars (désolée pour mon manque de réactivité !), Institut Néerlandais, 121 rue de Lille, Paris 7ème (métro assemblée nationale). Ouvert tous les jours de 13h à 19h sauf le lundi. Plein tarif : 4 euros, demi-tarif : 2 euros.

 

Belles.jpg

Sacha, Marie-Claire, 1981.

Noires.jpg

Sacha, Marie-Claire, 1988.

Noeud.jpg

Sacha, Marie-Claire, 1987.

 Expo-Sacha-3.jpg

Expo-Sacha.jpg

Expo-Sacha-4.jpg

Pages extraites des carnets de travail de Sacha exposés à l'Institut Néerlandais.

Texte : Emeline Collin.

Photos : Sacha.

Publié dans Expositions

Commenter cet article

solen 24/03/2011 08:58



photos magnifiques.. très déçue d'avoir raté l'expo