Sans arme, ni haine, ni violence

Publié le par Emeline

Pas d'image choc de femmes prisonnières d'une burqua. Pas de photo d'ombres noires vêtues d'un niqab. Pas de portrait de musulmanes voilées, fumant comme par défi devant l'objectif. Juste l'expression de la frustration d'une femme iranienne, obligée de porter le voile depuis l'âge de neuf ans, qui aurait pourtant aimé sentir le soleil sur ses cheveux avant que les années ne les grisent. Juste une série de six autoportraits "recto-verso" exposés au Salon Paris Photo 2009 avec, côté face, le visage flou de la photographe et, côté pile, sa chevelure blanchissant un peu plus sur chaque photo, jusqu'à disparaître presque entièrement.


Photo extraite de la série The Other Side réalisée par Katayoun Karami, 2007.

  Photo de Martine Stig, 2006 .

 

Dyptique intitulé Still Alive de Scarlett Coten,
2000-2002.


Texte : Emeline Collin.

Publié dans Expositions

Commenter cet article