Le Bon Marché : lieu d'amour version Rive Gauche ?

Publié le par Emeline Collin

Deux fois par an, le même phénomène se produit, d'un côté comme de l'autre de la Seine : des hordes de Parisiennes, armées d'une détermination à toute épreuve et de leur carte bancaire, envahissent les magasins de la capitale. Après sept ans passés à Paris, j'ai eu l'occasion de l'observer, allant même, je l'avoue, jusqu'à y participer. Pourtant, c'est de mon plein gré que j'ai décidé d'aller visiter la dernière expo photo du Bon Marché samedi dernier, troisième jour des soldes d'hiver, sans doute aveuglée par ma résolution annuelle (i.e. publier un post par semaine sur ce blog, coûte que coûte).

Les portes du magasin à peine franchies, j'ai été happée par un flot de vielles dames en manteau de fourrure (le nombre de renards au mètre carré était presqu'aussi élevé que sur la Promenade des Anglais un 1er janvier), de couples bobos accompagnés de leurs marmots et d'adolescentes tout droit sorties d'une pub Maje. Après quinze minutes à jouer des coudes et du sac (une technique de survie apprise dans le métro), j'ai finalement réussi à accéder à la passerelle où étaient exposés une trentaine de "lieux d'amour" photographiés par des personnalités du design et de la mode, de Bobby Brown à Isabel Marant en passant par Victoire de Castellane. Un peu déçue par la plupart de ces clichés pris à Paris, Bali ou Tokyo, assez banals par leur sujet et/ou leur "point de vue", j'ai vite opté pour un retour à la civilisation, convaincue d'une chose : pendant les soldes, le Bon Marché, c'est tout sauf un lieu d'amour !

Exposition "Lieux d'amour...", du 14 janvier au 12 février 2012, ouvert tous les jours sauf le dimanche, sur la passerelle de l'Appartement de Mode, 2ème étage. Le Bon Marché, 24 rue de Sèvres, Paris. Métro Sèvres-Babylone.

Ines-de-la-Fressange_landscape_gallery.jpg

Ines de la Fressange.

Isabel-Marant_portrait_gallery.jpg

Isabel Marant.

Fifi-Chachnil_landscape_gallery.jpg

Fifi Chachnil.

Texte : Emeline Collin.

Publié dans Expositions

Commenter cet article